Non classé

Les Indiens Kolla

Un peuple isolé

Avec moins de 2 habitants au km², en marge des centres économiques et politiques du pays et de la province de Jujuy, le peuple Kolla est particulièrement isolé. Mais au-delà de l’isolement géographique, les Kollas souffrent d’exclusion.

“Les Mexicains descendent des Mayas, les Péruviens descendent des Incas et les Argentins descendent des bateaux.”

Expression courante caractérisant l’origine des Argentins

Cette exclusion se ressent aisément à travers cette expression. La reconnaissance tardive de ses peuples autochtones par le gouvernement et la crise argentine de 2001 ont aggravé cette isolement. Depuis 2001, le pays n’a pas réussi à enrayer le niveau de pauvreté qui, en 2016, a atteint 44% des enfants dont le foyer vit avec moins de 250€ par mois dans des conditions précaires de santé, d’alimentation, de logement et d’éducation.

Leur histoire

On trouve des traces d’existence des Kollas au XIIe siècle, autour du lac Titicaca en Bolivie. L’expansion de l’empire Inca au XVe siècle puis la conquête espagnole au XVIe siècle ont contraint ce peuple autochtone à migrer vers le nord-ouest argentin où l’on trouve aujourd’hui la majorité de ses descendants. Le peuple Kolla représente moins de 1% de la population argentine (170 000 personnes) et vit principalement à l’extrême nord-ouest du pays, à plus de 3000 mètres d’altitude au cœur de la Cordillère des Andes. Les Kollas sont, encore aujourd’hui, particulièrement discriminés par une société qui, jusqu’à la fin du XXe siècle, a cherché à éradiquer sa population autochtone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *