Non classé

Indigènes d’Argentine : 500 ans de persécution

Si une partie importante de la population argentine souffre donc d’une extrême pauvreté depuis près de 20 ans, la population indigène du pays, quant à elle, subit depuis beaucoup plus longtemps les conséquences de l’histoire tumultueuse de l’Argentine.

La conquête du Nouveau Monde

Au cours des 500 dernières années, les peuples natifs d’Amérique Latine sont devenus des minorités ethniques. En quelques décennies, suite à la découverte du Nouveau Monde par Christophe Collomb en 1492, les peuples amérindiens ont été très majoritairement décimés par de nombreuses maladies infectieuses introduites sur le sol américain par les conquistadors européens. Outre ce facteur principal, les guerres, massacres et réductions en esclavage ont également largement contribué à la disparition de nombreux peuples. Enfin le métissage, forcé ou volontaire a fortement impacté l’identité culturelle de ces peuples et contribué ainsi à la chute démographique amérindienne.

La colonisation de l’Argentine

Sur le territoire de ce qui deviendra plus tard l’Argentine, la conquête espagnole se fit sur 3 fronts à partir du XVIe siècle. Par l’Est via la région du fleuve de La Plata, par l’Ouest via l’actuel Chili et le Nord via l’actuel Pérou. Un territoire sous la domination espagnole se crée alors rapidement. Cependant l’immensité de ces terres et la population colonialiste limitée empêchent les colons de poursuivre leur expansion vers les territoires indigènes libres. Ainsi les frontières entre ces deux territoires évolueront peu pendant près de 300 ans. Mais les convoitises envers les territoires indigènes ne cesseront pas pour autant et de nombreuses expéditions diverses et tentatives de colonisation auront lieu jusqu’à la Conquête du Désert entre 1879 et 1881 qui scellera le sort des Indigènes libres de la Pampa et de la Patagonie.

Territoires indigènes libres et espagnols au XVIe siècle (Nuestros Paisanos Los Indios - Martinez Caracola Carlos)
Les indigènes argentins aujourd’hui

Après la Conquête du Désert par l’armée argentine, les indigènes argentins ont vécu le XXe siècle entre dictatures et démocraties, crises politiques et économiques. La guerre sale des années 1976 à 1983 avec ses milliers de disparus et ses bébés volés, l’hyperinflation des années 80 due au surendettement de l’état (plus de 140 millards de dollars), le libéralisme des années 90, la crise économique de 1998 à 2001 sont autant d’événements ayant placé les indigènes au rang d’oubliés.

La question des peuples indigènes est revenue sur la table en 1994 avec la réforme de la Constitution Argentine mettant en avant la préexistence ethnique et culturelle des peuples indigènes puis en 2007 avec la Déclaration des Nations Unies sur les Droits de Peuples Autochtones.

Le peuple Kolla à travers l'histoire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *